• home
  • Conférences
Les conférences sont enregistrées.
Rendez vous sur la page récapitulative des liens vers les fichiers d’enregistrement pour chacune des conférences.
Vous pouvez aussi consulter la page d'archive des enregistrements de conférences.

Conférences désirées

Choisissez l'affichage des conférences désirées:

  Les forêts françaises (de la fin des glaciations à nos jours) : conquête, déclin et reconquête.

Mardi 07-01-2020 à 14:30
par Bernard Perticoz

Les hommes ont, de tout temps, façonné les forêts de France en fonctions de leurs besoins (agriculture, élevage et industrie).
L'histoire de la forêt va suivre des périodes de destruction, déboisement et défrichement, mais aussi des périodes de protection et de reboisement.
Les hommes ont perçu la forêt  comme un lieu sacré, une terre nourricière, et parfois même comme l'antre du Malin d'où il fallait éradiquer les pratiques païennes qui perduraient. 
La forêt française ne va pas cesser d' évoluer depuis la préhistoire en inter action avec les hommes qui vont l'aimer, la repousser et parfois la détruire, mais toujours avoir avec elle un rapport privilégié. La forêt française du XXI° siècle, qui est le résultat de toutes les activités humaines, va devoir relever, ainsi que les hommes qui la gèrent, le grand défi du changement climatique actuel.
Le conférencier
Enseignant au Centre National de Formation Forestière  de l'ONF de Nancy comme Technicien forestier à l'Office National des Forêts (ONF)  Ensuite, comme Ingénieur de l'Agriculture et de l'Environnement à Grenoble il a occupé successivement des postes  de responsable de Division en Chartreuse, dans le Trièves et le Vercors. 
Il a également été chargé de la commercialisation des bois sur la Région Rhône Alpes, et en fin de carrière il a été nommé responsable de la formation continue dans cette Région.

  Ces horloges qui rythment le vivant

Mardi 21-01-2020 à 14:30
par Dominique Aubert-Marson

En 2017, le Prix Nobel de médecine a été décerné à trois chercheurs pour leurs travaux sur le contrôle des rythmes circadiens. La lumière, en dehors de la photosynthèse, a de nombreux effets sur les plantes ainsi que sur les animaux. L'alternance jour/nuit, la variation de la durée du jour au cours de l'année engendrent des comportements périodiques : l'ouverture et la fermeture des feuilles et des fleurs, la floraison, les cycles veille/sommeil, la sécrétion d'hormones (cortical, mélatonine...), la reproduction, l'hibernation...Ces rythmes font partie des propriétés fondamentales et sont retrouvés des bactéries à l'homme. Des horloges biologiques sophistiquées (centrale dans le cerveau et périphériques dans les organes) commandent ces rythmes et permettent une meilleure adaptation au contexte environnemental. La lumière synchronise chaque jour ces différentes horloges. La désynchronisation de l'horloge centrale provoque des troubles physiologiques dont les effets peuvent être sévères (dépression, obésité, diabète, troubles du sommeil). La chronothérapie consiste à administrer un traitement au moment où son efficacité est maximale et ses effets secondaires moindres (chimiothérapie des cancers).
La conférencière :
Dominique Aubert-Marson était Maître de conférences à l'Université Paris Descartes et docteur d'état en génétique.

  Mes voyages...sur les traces des caravanes de la Route de la Soie (film environ 1h30)

Jeudi 30-01-2020 à 14:30
par Nad Delage

2e édition en raison du succès rencontré le 10 octobre.
Film d'environ 1h30, réalisé par Nad DELAGE, voyageuse solitaire, à l’aide de photos prises au cours de ses voyages et de documents recueillis 
Pendant des siècles, les grandes civilisations orientales et occidentales ont été reliées par un réseau de routes caravanières qu'on a appelé : la route de la soie.
Que reste-t-il de toute cette effervescence, de ces échanges, de toutes ces activités commerciales et de ces savoir-faire sur cette route ? Et que sont devenues les idées religieuses qui se diffusaient en même temps que les marchandises ?
Ce film montre les chemins, repris par Nad Delage, qu’avaient parcouru les caravaniers de Xian en Chine jusqu’à la frontière turque, les principaux personnages qui ont marqué l'histoire des lieux, les religions qui se sont inscrites au fil du temps, les peuples et leur histoire tout au long du parcours.

  Les débuts de la photographie : entre usages scientifiques, aspirations artistiques et pratiques amateurs

Mardi 04-02-2020 à 14:30
par Benjamin Bardinet

Apparue dans la première moitié du XIX° siècle, la photographie suscite aussitôt enthousiasme, engouement ou résistance. Tandis que rapidement les scientifiques s'en emparent pour accompagner leurs recherches, certains photographes tentent de hisser ces images au rang d'œuvres d'art. Simultanément la photographie se démocratise, la pratique amateur se développe et produit des images émancipées du modèle des beaux arts et souvent plus créatives.
Le conférencier :
Historien de l'art, journaliste culturel (Petit Bulletin), enseignant (Supcrea, institut d'urbanisme et de géographie alpine, UIAD...).

  Les perturbateurs endocriniens

Mardi 18-02-2020 à 14:30
par Remy Slama

Le terme de perturbateur endocrinien (PE) désigne une nouvelle classe de danger pour l’environnement et la santé identifiée il y a bientôt 30 ans par les scientifiques. Il s’agit de substances d’origine extérieure à l’organisme qui sont capables d’altérer le fonctionnement du système hormonal et, ce faisant, d’induire des effets sanitaires. Si une douzaine de substances chimiques sont actuellement reconnues officiellement comme des PE en Europe (dont le phtalate DEHP, le bisphénol A, le nonylphénol…), des centaines de substances sont suspectées par les scientifiques d’être des PE. Ils sont présents dans notre alimentation, les cosmétiques, les produits d’entretien, l’air intérieur, l’eau de boisson…
L’Union Européenne est la partie du monde où la problématique des perturbateurs endocriniens est la plus présente dans la réglementation, et fait l’objet de nombreux débats sociétaux. Nous ferons le point sur les effets sanitaires de ces substances, l’état actuel de la réglementation européenne et les pistes pour la rendre plus cohérente avec les objectifs de protection de la santé et de l’environnement.
Rémy Slama est directeur de recherche à l’Inserm (l’institut national de la santé et de la recherche médicale) ; il dirige l’équipe d’épidémiologie environnementale de l’IAB, centre de recherche de l’Inserm, du CNRS et de l’Université de Grenoble, membre du Conseil scientifique de l’Agence française de santé publique et expert pour différentes institutions. Au printemps 2019, il a remis au Parlement Européen un rapport sur les effets et la réglementation des perturbateurs endocriniens, co-écrit avec le Pr. B. Demeneix.
Il est l'auteur de plus de 130 publications scientifiques et de 2 livres présentant au grand public les effets des facteurs environnementaux sur la santé, tous deux publiés aux éditions QUAE (https://www.quae.com/auteur/2075/remy-slama) :
- Le Mal du Dehors – l’influence de l’environnement sur la santé humaine ;
- Les Perturbateurs Endocriniens – comment influencent-ils notre santé au quotidien (avec Denise Caro, préface Michel Symes).

  En lien avec un spectacle de la MC2...Heptaméron de Marguerite de Navarre, texte écrit par une femme du XVIe siècle

Mardi 10-03-2020 à 14:30
par Francis Goyet – Mc2

"Sœur aînée de François Ier, Marguerite de Navarre (1492-1549) est une des femmes les plus cultivées de son temps, comme en témoigne son chef-d’œuvre inachevé L’Heptaméron, un recueil de soixante-douze nouvelles réparties en sept “journées” de dix nouvelles chacune, d’où le titre (hepta, “sept”, sur le modèle du Décaméron).
Le conférencier
Francis Goyet, professeur à l’Université Grenoble Alpes, présentera celles retenues pour le spectacle de Benjamin Lazar à la MC2: ce sont toutes des histoires amoureuses, qui s’inscrivent dans le vaste débat de l’ouvrage sur le “parfait amour”.

  Chine nouvelle-Chine ancienne au prisme des Routes de la Soie, historiques et nouvelles

Jeudi 12-03-2020 à 14:30
par Armand Chanel Et Rui Luo

Il s'agit de décrire  le projet titanesque  des Nouvelles Routes de la Soie, lancé par le président chinois XI JinPing en 2013 : 1000 milliards d'investissements en 10 ans en infrastructures, reliant la Chine au reste du continent Eurasiatique (Asie Centrale, Russie; Europe de l'Est et de l'Ouest; sous-continent Indien et Asie du Sud Est) et au continent africain; cela tant par les voies terrestres (voies ferrées, autoroutes, oléoducs et gazoducs...) que par voies maritimes (ports dans l'Océan Indien jusqu'aux côtes de l'Afrique de l'Est; futures voies du Nord par l'Océan Arctique.....
...au regard  (ou "en abîme") de l'ancienne Route de la Soie terrestre (Ve siècle avant JC jusqu'au XIVe siècle) et des expéditions maritimes de l'amiral Zheng HE au XVe Siècle.

  Les Mathématiques et la Révolution Française

Mardi 17-03-2020 à 14:30
par Serge Cecconi

Associer les mathématiques et la Révolution Française peut paraître étrange. Pourtant, les deux sujets sont intimement liés, à la fois par les acteurs de cette période historique et par l'esprit de cet évènement majeur de note histoire.
Il est intéressant de savoir que l'une des principales revendications des "gilets jaunes" de l'époque, appelés Sans-Culottes par les spécialistes, a été l'uniformisation des poids et mesures. Nous allons donc, par cette conférence, retracer l'épopée de cette uniformisation et montrer comment l'esprit des mathématiciens qui l'ont mise en place était vraiment "révolutionnaire et visionnaire" et constater que les mathématiques ne sont pas cette science froide et inutile qu'on voudrait bien lui donner, mais, qu'au contraire, elle est le reflet même de notre société.
Bien sûr, ce thème sera traité avec humour et doit participer à la vulgarisation d’une matière, les mathématiques, trop souvent méconnue.

  La vulnérabilité des glaciers de montagne face au réchauffement climatique récent

Mardi 24-03-2020 à 14:30
par Bernard Francou

  L’urbanisme baroque à Turin (XVIe-XVIII siècle).

Jeudi 26-03-2020 à 14:30
par Gilles Novarina

Bien que l’invention du mot urbanisme remonte au milieu du XIXème siècle, la période de la Renaissance (XIVème et XVème siècles) constitue le moment où émerge progressivement le métier d’architecte et où se formalise une approche de la construction et de l’urbanisme fondée sur la recherche de la régularité géométrique. La constitution de l’État absolutiste va de pair avec l’émergence de grandes capitales qui se distinguent des autres villes par une attention particulière portée aux qualités du plan d’urbanisme et à la beauté des constructions. Turin qui devient en 1563 la capitale du Duché de Savoie illustre, comme l’indique l’historien de l’art Giulio Argan, à merveille ce processus : « Turin, capitale d’un État petit mais moderne, présente une structure qui peut être retenue comme un modèle pour une ville capitale ; son plan en damier et ses grandes places rectangulaires s’inspirent du castrum romain. C’est là son aspect humaniste ; mais elle se prête parfaitement aux parades militaires et civiles qui manifestent aux yeux du peuple et lui imposent l’autorité de l’État tout comme les cérémonies religieuses manifestent l’autorité de l’Église ; c’est là son aspect baroque » (Giulio Carlo Argan, L’Age baroque, Genève, Skira, 1994).
Le conférencier
Gilles Novarina est professeur d’urbanisme à l’Université Grenoble Alpes et chercheur au laboratoire Architecture Environnement & Cultures Constructives de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble. De février à juillet 2019, il a été visiting professor au Politecnico di Torino. Ses principaux thèmes de recherche sont les théories de l’urbanisme, la planification territoriale, le projet urbain, et la mobilité durable. Co-responsable de la Plateforme d’Observation des Projets et Stratégies Urbaines, il a publié avec Natacha Seigneuret De la technopole à la métropole ? L’exemple de Grenoble (Paris, Éditions du Moniteur, 2015). En 2019, il a publié, avec Stéphane Sadoux, dans le N°113 de la revue, Les Annales de la Recherche Urbaine, un article sur le modèle de la cité-jardin et sa diffusion.

  Pourquoi un leader doit-il être exemplaire ?

Mardi 31-03-2020 à 14:30
par Tessa Melkonian

L'exemplarité repose sur une idée simple mais puissante : ne demander aux autres que ce que l'on s'astreint à faire soi-même. Ses effets sont multiples, notamment sur l'engagement, la satisfaction et la volonté de coopérer. Pour les leaders - qu'ils soient organisationnels ou politiques - cette attitude est essentielle mais exigeante. Difficile à maintenir dans le temps, elle peut leur faire défaut à des moments décisifs et compromettre ainsi leurs projets.
Tessa Melkonian exposera les éléments clés sur l'exemplarité et ses effets, notamment comment il permet aux leaders de renforcer la dimension exemplaire de leur comportement et de soutenir l'engagement de leurs équipes dans les changements majeurs de ce siècle.
La conférencière :
Tessa Melkonian est professeur en Comportement Organisationnel et Management à l’Emlyon Business School. Ses recherches portent sur l’influence des perceptions de justice et d’exemplarité sur la coopération des salariés en situation de changement fort et sur la performance collective en situations extrêmes. Elle a reçu des prix pour ses travaux (prix académique de la recherche en management, 2013 ; prix de l’Association Francophone de Gestion des Ressources Humaines, 2016). Elle intervient aujourd’hui auprès de nombreuses entreprises.

  En lien avec un spectacle de la MC2 : Lucy in the sky est décédée?

Mardi 07-04-2020 à 14:30
par Bérangère Jannelle-Mc2

  A propos de son livre : "Tourments au Palais Bourbon"

Jeudi 09-04-2020 à 14:30
par Michel Issindou

"De septembre 2014 à juillet 2015, Michel Issindou a consigné au jour le jour ses impressions de député au Palais Bourbon, des cénacles parisiens au terrain de sa circonscription. Ses chroniques se situent à un moment politique charnière, avec les attentats de Charlie Hebdo, l'afflux des migrants qui traversent la Méditerranée au péril de leur vie, le vote de réformes controversées, l'émergence de la fronde au sein du parti socialiste, la chute du président de la République dans les sondages, la montée en puissance d'un jeune ministre.....Il y détaille son agenda surchargé, ses rencontres, ses missions, ses combats. Il y partage ses états d'âme, ses doutes, ses coups de blues, ses espoirs......Il donne un éclairage inédit, de l'intérieur, sur le sens de l'engagement d'un parlementaire au cœur de la vie démocratique française."

  Métropole de Grenoble : quels enjeux au-delà des élections municipales ?

Mardi 14-04-2020 à 14:30
par Nicolas Kada

Au lendemain des élections municipales, les questions communales vont apparaître rapidement secondaires par rapport aux débats métropolitains. Urbanisme, logement, mobilités, déchets, voirie, économie, tourisme... les sujets intercommunaux ne manquent pas et c'est bien à l'échelle métropolitaine qu'ils doivent désormais être abordés. Cette conférence se propose d'explorer les institutions de la Métro, ses compétences et ses moyens d'action afin de mieux comprendre les nouveaux enjeux de l'action publique territoriale.

Le conférencier :

Nicolas Kada est professeur de droit public à l'Université Grenoble Alpes

  Musique et psychanalyse : R. Wagner, G. Mahler, Th.W. Adorno, R. Barthes...

Mardi 05-05-2020 à 14:30
par Serge Coste

  L'Echaillon, reine des pierres

Jeudi 07-05-2020 à 14:30
par André Recourat Et Bernard Gouteraud

Par Bernard Gouteraud, Président de l'association audiovisuelle ANIXY.FR, qui réalise des documentaires régionaux, avec Paul Girard, écrivain et historien local.
Autour des années 1900 la pierre calcaire de St Quentin sur Isère a été extraite de la montagne au lieu dit "le Bec de l'Echaillon" à l'ouest de Grenoble. A l'époque des carrières, plusieurs centaines d'ouvriers travaillaient sur le site. Cette pierre était très appréciée des architectes au point d'être exportée partout en France et vers de nombreux continents.
L'ingéniosité de Georges Biron, propriétaire des carrières, sera évoquée. Il a notamment contribué au développement industriel et économique de la région.
Mr Gouteraud projettera le film de 56' qu'il a réalisé sur place, dans les galeries de la montagne, et le spectateur pourra visiter les différents sites d'exploitation ; il montrera aussi les différentes techniques d'extraction utilisées, et les difficultés de transport rencontrées à l'époque. La vie des villages alentours sera aussi largement développée.

Paul Girard et André Recourat ont également apporté une aide précieuse pour la réalisation de ce film.

  Syndrome Asperger. Reportée au 13 octobre 2020

Mardi 12-05-2020 à 14:30
par Josef Schovanec

  Les Grecs antiques au sud de la Gaule : La naissance de Marseille

Mardi 12-05-2020 à 14:30
par Nikos Eustathopoulos Et Paulette Thémélidès

Marseille, la ville la plus vieille de France, a été fondée il y a 2600 ans par des jeunes grecs venant de l’Asie Mineure. La présentation décrira et illustrera l’histoire de cette enclave grecque en terre celte sur une période de six siècles, allant de sa fondation jusqu’à la conquête de la ville par les armées de César, en 49 av J-C. La vie économique de la cité, son système politique et son organisation sociale seront également présentés. Au-delà de Marseille, la conférence est un voyage dans l’histoire de la Méditerranée occidentale et de la Gaule méridionale du dernier millénaire avant notre ère.
N.Eustathopoulos, est  directeur de recherche au CNRS,  spécialiste en sciences des matériaux à l’INP-Grenoble 
P.Themelides est  chirurgien-dentiste.
A  la retraite depuis quelques années, ils donnent des  conférences portant sur l’histoire et la culture grecques.

  Pourquoi les fondements de la santé ont-ils changé ?

Mardi 19-05-2020 à 14:30
par Alain Franco

Dans la société occidentale, c’est Hippocrate qui fonde il y a 2400 ans la pensée dominante de l’art médical prenant la maladie pour repère. L’essor fulgurant de la science a transformé la médecine qui poursuit sans relâche ses progrès planétaires tant que le savoir, l’éthique et les finances le lui permettent. Cette découverte fondatrice de la maladie est considérée comme le paradigme hippocratique de la santé. Le bouleversement sociétal du XXe siècle fait triompher l’avancée de la démocratie marquée par la création des Nations Unies et de son Organisation Mondiale de la Santé. L’OMS définit la santé en 1948 non pas comme l’absence de maladie ou d’infirmité, mais comme un droit fondamental d’état de complet bien-être physique, mental et social. Que les humains soient indemnes de maladie ou d’infirmité, ou qu’ils aient à gérer au quotidien une ou plusieurs affections personnelles aiguës ou chroniques, ils donnent de plus en plus la primeur au maintien d’un fonctionnement positif dans la vie. Cela illustre en termes de santé le paradigme du fonctionnement. La longévité accrue en santé et le vieillissement de la population en témoignent et/ou en résultent.
Alain Franco est gérontologue, professeur honoraire de médecine interne des Universités de Grenoble et de Nice, et président de l’Université Inter-Âges du Dauphiné.

  Histoire du destin partagé de Grenoble, de son université et de son pôle santé.

Mardi 26-05-2020 à 14:30
par Jean-Jacques Sotto

Tout au long de son histoire le développement de Grenoble s’est heurté à des événements contraires et à la destinée qu’on lui réservait de place-forte militaire assujettie aux besoins des différents états qui l’ont gouverné et aux allégeances qu’on lui a imposées. Les vertus de sa population, sa détermination confinant à la rébellion, sa créativité et son ouverture sur le monde extérieur lui ont permis de surmonter ces contraintes et l’ont conduit à une métropole moderne de renommée internationale grâce à la qualité de sa recherche, à l’innovation technologique et à l’embellie de ses entreprises. 
L’université, l’une des plus ancienne de France, a suivi le même parcours chaotique, mais son rayonnement depuis la fin du 19e siècle a considérablement influencé le développement de la ville. Elle est reconnue, dans les classements internationaux, comme l’une des meilleures universités mondiales.
Le pôle santé a su s’associer aux forces vives de la métropole pour devenir, en un demi-siècle, un ensemble cohérent partageant la renommée innovante de la ville et de son université. 
Jean-Jacques Sotto. 
Titres 
- Septembre 1980 : Professeur d’hématologie- Option clinique
- Octobre 1994 : Chef du service d’hématologie clinique du Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble (CHUG).
- Janvier 1999 à septembre 2005 : Chef du Département de cancérologie et d’hématologie du CHUG
- Septembre 2009 : Professeur honoraire, classe exceptionnelle 2ème échelon
Recherche :
- 1989 à 2002 : Directeur du laboratoire de recherche sur les lymphomes parmi les équipes fondatrices de l’Institut Albert Bonniot (IAB). Thème de recherche : Aspect moléculaire de la progression tumorale dans les lymphomes malins.
.- 1995 à 2000 : Vice-directeur de l’IAB.
- 2009 à 2015 : Président créateur du Fonds de Dotation pour la Recherche Clinique En Hématologie : FORCE Hémato, fédérant l’ensemble des groupes français de recherche en hématologie à partir de 2015 sous l’égide de la société française d’hématologie.
Enseignement :
- 1990 à 1994 : Vice-doyen de la faculté de médecine de Grenoble. Responsable du 2ème cycle et initiateur de la réforme des études médicales, avec la création des pôles hospitalo-universitaires, l’intégration des enseignements théoriques interactifs et des stages hospitaliers et la semestrialisation des enseignements et des examens. Cette réforme servira de modèle d’évolution des études médicales pour un grand nombre d’universités.
Autres :
- 2004 à 2012 : Président de la commission nationale d’éthique de la société française d’hématologie. 
- 1989 à 2016 : Président de l’association ARAMIS : Soutien de la recherche et des malades d’hématologie de la région alpine.
Centres d’intérêts hors expertise professionnelle :
Histoire des civilisations, Histoire du Dauphiné et de Grenoble, Santé et société, valeur de l’expertise en matière de santé, Poésie.

  A propos de son livre "La réthorique de la haine", publié en janvier 2019 aux Éditions Champion.

Jeudi 28-05-2020 à 14:30
par Dominique Serre-Floersheim

"Issue d'une famille juive décimée par la déportation, et par ailleurs Professeure de lettres en classes préparatoires, l'auteure a cherché à comprendre comment des êtres évolués voire cultivés, avaient pu adhérer à un discours antisémite rétrospectivement sidérant.
D'où cette enquête fondée sur un large panel de textes (de l'affichette anonyme à l'écrit journalistique en passant par l'œuvre qui se revendique littéraire) publiés entre l'Affaire Dreyfus et la Shoah, mais prenant également appui sur des cartes postales antisémites largement diffusées dans l'espace européen, et au delà. Ce travail, à vocation spécifiquement littéraire, convoque et croise, l'art oratoire antique, les travaux de C. Perelman sur l'argumentation et ceux de R.Jakobson sur la communication. Le projet a été conçu pour s'articuler aux projets des historiens et les enrichir d'un éclairage différent…
L'enjeu de ce travail ? Engager le lecteur à la lucidité, l'armer pour comprendre, mais surtout l'alerter : l'antisémitisme est toujours là. Il s'agit donc d'être vigilant pour le débusquer et le combattre."
Le conférencier :
Dominique Serre-Floersheim est Agrégée de lettres et Docteur d'Etat ; elle a enseigné d'abord la communication à des étudiants de BTS et ensuite la littérature pendant 25 ans dans les classes préparatoires littéraires du Lycée Champollion à Grenoble.